ÉCONOMISER SUR LE FINANCEMENT

Les dépenses liées à l’utilisation de la voiture pèsent de plus en plus lourd dans le budget.
Une bonne raison de connaître les astuces qui permettent de les alléger…
…avec nos conseils pour économiser sur

1. Opter pour un véhicule à gaz et bénéficier d’une subvention à l’achat

Si vous vous décidez pour un véhicule à gaz naturel, vous aurez droit à une subvention. L’entreprise Gaznat, en collaboration avec les communes, accorde entre CHF 500.- et CHF 1'000.- de subvention en cash ou sous forme de carburant à l'achat d'une voiture à gaz neuve ou de démonstration (jusqu'à 4'000 km). En contrepartie, vous devrez arborer un autocollant promotionnel pour le gaz naturel sur votre carrosserie.

Votre garagiste Multimarque peut vous conseiller sur les différents modèles qui roulent au gaz naturel et leurs avantages.

2. Acheter un modèle qui convient à son budget

L’automobile implique de nombreux frais : l’entretien, le carburant, les pneus, les assurances, le lavage ainsi que le remboursement d’un éventuel emprunt. Intégrez ces charges à votre budget ménage annuel. Les chiffres obtenus vous permettront de choisir une nouvelle auto adaptée à votre budget. Vous pouvez utiliser un calculateur de budget pour vous aider.

3. Épargner avant d’acheter un véhicule neuf

Rien de tel pour négocier que d’avoir de la monnaie sonnante et trébuchante dans sa poche ! Vous partirez ainsi à la conquête du marché automobile avec confiance. En effet, c’est vous qui serez le propriétaire du véhicule, et pas la banque. Vous éviterez de la sorte les frais liés à une dette.

4. Emprunter une somme à un proche plutôt qu’à une banque

Vous avez trouvé un modèle de véhicule qui répond à vos besoins, mais son prix dépasse votre épargne. Si vous avez la possibilité d’emprunter le montant manquant à une personne de confiance, vous vous en sortirez plus avantageusement qu’avec un emprunt bancaire. Vous pouvez trouver un arrangement et une formule de remboursement qui conviennent aux deux. De plus, vous pouvez faire figurer cette dette sur votre déclaration d’impôt, et ainsi la déduire de votre fortune.

5. Un crédit augmente le prix d’une auto de 20 à 30 %

Vous bénéficiez d’un revenu régulier et vos charges mensuelles vous permettent d’avoir une voiture. Dans ce cas, trouver l’argent nécessaire auprès d’un organisme financier de crédit peut être la solution : vous empruntez un montant et le remboursez durant un laps de temps déterminé, tout en payant des intérêts fixés d’avance. Vous pouvez inclure à ce contrat de prêt une assurance « pour solde de dette », une protection en cas de décès, d’invalidité, d’accident ou d’insolvabilité. Vous pouvez par ailleurs choisir une assurance casco ou casco partielle à votre convenance. Les intérêts de la dette sont déductibles de vos revenus sur la déclaration d’impôt.

6. Consulter un comparateur de crédit
et économiser des centaines de francs

Les taux d’intérêt pour le petit crédit varient d’une banque à l’autre, avec parfois des différences considérables. Il vaut donc la peine de les comparer avant de signer : Bonus.ch et Comparis.ch vous permettent de connaître les intérêts pratiqués par plusieurs établissements financiers et ainsi d’économiser des centaines de francs. Mais avant, il faut que vous ayez défini votre budget pour l’achat d’une voiture neuve.

7. Opter pour un leasing avec précaution

Le leasing est une forme de location : on a le droit d’utiliser une voiture pendant la durée d’un contrat contre le paiement d’une somme mensuelle, à l’instar d’un loyer. Dans le cas du leasing, le garagiste vend l’auto à la banque et reçoit une caution en échange. La banque loue ensuite le véhicule à un particulier pour un montant mensuel fixe. Après 48 mois, en général, il est possible de racheter le véhicule au garagiste à sa valeur résiduelle. L’assurance casco est obligatoire lors d’un leasing. Si vous optez pour un leasing, anticipez les frais qui y sont liés afin d’éviter l’accident financier !

8. Faire figurer la valeur de rachat 
dans le contrat de leasing

Il est possible de spécifier le montant qui correspond à la valeur de rachat dans le contrat de leasing. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises. De plus, en connaissant ce montant, vous pouvez plus facilement comparer les offres et trouver la plus avantageuse. Rendez-vous pour ce faire sur Comparis.ch ou Bonus.ch.

9. Entretenir son véhicule avec soin lors d’un leasing

Lors d’un leasing, le garagiste reçoit une caution, comme un propriétaire d’appartement. Au terme du contrat, le garagiste contrôle l’état du véhicule, détermine la part d’usure normale et estime ce qui dépasse. Plus le véhicule est en bon état, plus vous récupérez d’argent sur votre caution.
Un entretien régulier chez votre garagiste Multimarque vous évitera donc des déboires lorsque vous rendrez le véhicule.

10. Bien estimer les kilomètres par année en cas de leasing

Lorsque vous concluez un contrat de leasing, vous devez déjà connaître précisément l’utilisation que vous ferez de votre auto. Si vous dépassez vos prévisions, le kilomètre supplémentaire peut coûter de 7 à 77 centimes !

11. Rompre un contrat de leasing, une séparation compliquée ou onéreuse

En cas d’imprévu, vous devrez mettre fin au leasing de manière anticipée. Vous pouvez alors vendre l’auto sous contrat de leasing, moyennant l’accord de la société financière, et rembourser les mensualités dues. Vous pouvez également transférer le contrat de leasing et la voiture qui y est liée à une personne solvable. Si vous ne trouvez ni acheteur ni repreneur, la société de leasing peut réclamer une indemnité pour résiliation anticipée et demander un dédommagement pour usure de la voiture. Attention, tout n’est pas légal dans un contrat de leasing ; il existe un flou juridique. En cas de litige, il est donc préférable de rendre le véhicule, puis de négocier. Vous pouvez demander un avis juridique ou vous adresser à la Fédération romande des consommateurs (FRC). Pour des informations plus complètes, « À Bon Entendeur » a mené l’enquête !

12. Réduire son leasing grâce à un véhicule « vert »

Certaines banques octroient des rabais si vous optez pour une auto dont l’étiquette énergie porte la note A. L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) répertorie ici les véhicules concernés.

13. Racheter son véhicule ou en choisir un nouveau
à l’échéance du contrat

À la fin de la période de leasing, vous pouvez racheter l’auto que vous avez conduite à sa valeur résiduelle. En principe, une voiture perd environ 60 % de sa valeur marchande durant quatre ans. Vous pourrez toutefois utiliser le véhicule pendant plusieurs années encore, surtout si vous en prenez soin. Mais vous pouvez aussi acheter un véhicule neuf et reprendre un nouveau leasing.

14. Acheter une auto à plusieurs et la partager

L’autopartage permet d’économiser de l’argent à l’achat d’un véhicule, mais également par la suite. Il faut toutefois établir un contrat entre les parties. Celui-ci permet en effet de spécifier les périodes d’utilisation ainsi que la répartition des charges d’entretien et d’assurance du véhicule. L’Association transports et environnement (ATE) et ses partenaires ont établi un manuel à ce sujet. Ils proposent aussi des modèles de contrat afin de vous faciliter la tâche.